J’avais déjà pu entrevoir le concept Search In The City l’an dernier, et ce jeudi 21 septembre j’étais à nouveau à Nantes pour Search In The City 2 ! Le principe reste le même. Un cycle de quatre petites conférences autour de la problématique du Search et de son optimisation. Puis, un jeu de piste chez les partenaires de l’événement avec des questions et des réponses SEO à formuler.

Conférences SEO à Nantes

Sans aller dans le compte rendu exhaustif de chaque intervention, voici quelques idées notées en vrac, histoire de ne pas vous mâcher tout le travail. Et je dis bravo aux quatre intervenants.

Refonte de site par Adèle Delourne

Adèle Delourne, @Adele_delourme, est consultante SEO chez Intuiti, et nous a préparé le petit manuel de la refonte de site étape par étape.

Adele Delourne consultante seo à Nantes

Déroulé très clair d’Adèle Delourne, ce qui n’est pas le cas du photographe c’est flagrant.

  1. Partir obligatoirement vers du HTTPS et un site mobile friendly, il est inconcevable de faire autrement aujourd’hui.
  2. Réaliser une analyse du champ sémantique, en n’hésitant pas à coupler les outils pour ne pas passer à côté de certains mots intéressants.
  3. Définir l’arborescence : Un mot-clef égal une page dédiée est un concept qui peut encore s’imposer même si on peut plus facilement se diriger vers des clusters de mots clés désormais.
  4. Passer par le Wireframing et la création graphique, en faisant attention à la duplication de contenu (même partielle)
  5. Rédiger et intégrer le contenu
  6. Optimiser les contenus, du title à la balise alt en passant par les url réécrites.
  7. Réaliser la recette SEO
  8. Gérer les redirections des anciennes URL, en optant pour la 301 vers la Home qu’en dernier recours
  9. Indexer le tout
  10. Et surtout mesurer tout ça pour s’assurer que tout se passe comme sur le plan

Le SEO Local par Vincent Lahaye

Vincent Lahaye, @jambonbuzz, membre élu au sein de l’association SEO Camp, est un référenceur breton qu’on ne présente plus, aujourd’hui sous le nom de Carré d’Astuce. Il est aussi l’auteur d’une très bonne formation vidéo pour apprivoiser Google Analytics, que je vous recommande.

Pour lui, le local, c’est SO-LO-MO pour Social, Local et Mobile.

Vincent Lahaye JambonBuzz de Carre d'Astuce consultant seo à Vannes

On l’écouterait presque toute la journée si c’était possible.

Social

Pour démarrer, une page Facebook est certainement le meilleur moyen d’avoir sa première réponse présence locale dans les résultats de Google. Le template Lieux ou encore Restaurant pourra parfaitement convenir.

C’est aussi un très bon moyen d’avoir des avis utilisateurs, consommateurs, ce qui donnera de l’autorité sur la page. Vous pouvez paramétrer un bouton d’appel à l’action, comme se faire rappeler par exemple. Le foodtruck pourra aussi mettre son menu du mois.

Mobile

Le mobile devient le passage incontournable sur le web, mais attention, les chiffres communiqués sont toujours les chiffres US ou dans le monde, mais en France, nous avons de chiffres très inférieurs. En l’occurrence, c’est 32% de PDM mobile en France en août 2017.

Une fois qu’on a dit ça, il faut concéder que pour de la recherche locale, le pourcentage d’utilisation du mobile est forcément bien supérieur.

En résumé, une stratégie mobile consiste à

  1. Monter une page facebook et en parallèle tu créés ton site mobile
  2. Améliorer son site local
  3. Faire de la pub
  4. Alimenter alimenter alimenter car la différence se fait par un site qui vit.

Local

Pour agir sur votre référencement local, il faut faire du GoogleMyBusiness, ne pas négliger les microformats, obtenir des avis (bons si possible) et avoir des backlinks.

Google My Business est un point primordial. Il faut tout remplir, les horaires, mettre des photos… vous verrez qu’il propose aussi de l’Adwords. Attention à bien avoir les mêmes infos sur votre site et sur GMB, l’adresse surtout. Il est possible de suggérer la catégorie de l’activité, même si vous n’êtes pas le propriétaire, alors faites attention…

Attention aussi si vous déménagez à ne pas avoir votre store fermé sur Google Maps.

Si vous travaillez bien, vous pouvez aussi obtenir un encart sur le côté droit dans la SERP de Google, à la manière de Khosi. Profitez-en pour y mettre des informations, et utiliser des modules tels que le module de questions réponses (service pour le moment gratuit).

Et pour augmenter votre potentiel référencement :

  • Les avis peuvent booster
  • Les microformats sont utiles. Schema.org et LocalBusiness : SEOPress fait ça très bien en version payante.
  • Les liens, c’est encore une fois important dans une stratégie de SEO locale, mais faites des liens vers votre site, pas vers votre page Google My Business.

La performance pure de votre site par Damien Jubeau

Damien Jubeau, @DamienJubeau, est développeur auprès de Dareboost, la startup rennaise qui analyse et conseille ses clients pour des sites plus rapides et donc plus rentables. En plus, Damien est un bon connaisseur SEO, il a donc des conseils pour nous.

J’avais déjà eu la chance d’assister à une présentation de l’outil Dareboost, je vous invite à la consulter ici si vous voulez plus d’informations encore. Vous y comprendrez aussi pourquoi il faut mesurer la vitesse d’un site par un outil indépendant de la puissance de votre machine et indépendant de la connexion de vos utilisateurs, car cela n’est pas stable.

Damien Jubeau de Dareboost au seocamp de Nantes

Damien Jubeau, le Speed Index de la TeamSEORennes

Pour mesurer la performance, la vitesse, on va utiliser un étalon stable, en « emulant » un utilisateur.

Faut-il opter pour AMP ?

Un média ne se pose pas la question, il doit y aller à tout prix. C’est un framework open source mais édité par Google. « Utilisez cette techno et vous aurez du trafic par nos carrousels sur Google Search », vous l’avez compris, Google pousse encore son service en profitant de sa position dominante sur le Search. Il existe pourtant beaucoup d’autres technologies, parfois plus performantes qui plus est. Restez à l’écoute, certaines choses pourraient ainsi changer à ce niveau.

Vitesse de chargement ?

  • TTFB : le temps de chargement du premier octet, recommandé à 200 ms par Google, mais très dur à atteindre, 250 serait déjà bien.
  • Start Render : le moment où la page n’est plus blanche.
  • Visually Complete : comme son nom l’indique.
  • Speed Index : il est plus pertinent que le Visually Complete. Plus il est faible et mieux c’est. Il mesure la progression dans le chargement jusqu’à ce que celui-ci soit visuellement complet. Par exemple, deux pages peuvent avoir le même temps de chargement avant d’être visuellement complètes, mais la première charge 90% dès le départ alors que la seconde pourra charger 30% rapidement avant de rattraper sur la fin. Le premier cas est ainsi plus pertinent pour vos utilisateurs qui ainsi n’abandonnent pas la page.

Une page web, en août 2017, c’est en moyenne 3,3 Mo, 109 requêtes et 19 domaines différents chargés (dont vos boutons facebook, twitter, etc.).

Le point le plus facile à améliorer reste bien souvent le poids des images. Une astuce qui pourra être utile dans certains cas : les données exif ça ne sert pas et ça prend du temps de chargement.

Ranker selon Romain Mikula

Romain Mikula, @RomainMikula, est un bordelais spécialisé dans le SEO chez Korleon Biz. Il nous a fourni une prestation passionnante, pour peu qu’on ait déjà une bonne base de connaissances sur le sujet.

Voici quelques infos sorties du contexte, certes, mais que je vais retenir.

  • Pas de lien, pas de chocolat, et accessoirement pas de ranking non plus.
  • Pas d’ancre optimisée, pas de ranking sur des termes concurrentiels. Mais les ancres restent le point le plus sensible, et le secret tient de l’expérience pour rester sous le radar.
  • Pas de liens sidebar ? Si, mais seulement sur du petit site.
  • Pas oublier le maillage interne, c’est primordial pour optimiser la puissance des liens, et on n’oublie pas non plus le netlinking vers des pages internes.
  • Et surtout, ne pas se faire repérer si on fait du cloaking, cela peut parfois se faire simplement en passant le site dans Google Translate.

Les fines équipes

Merci aux organisateurs

L’organisation est sincèrement très bien, avec des améliorations entre la première et la deuxième édition. On sent que sera chaque fois un peu mieux !

search in the city

Bravo aux SEO nantais Guillaume Degré, Cyril Esnault, Olivier Poulain et le trio Laura, Virginie et Victor de la #TeamKHOSI ainsi qu’à tous leurs lieutenants pour cette belle journée.

On reviendra.

TeamSEORennes

Encore une fois, quel plaisir de faire le trajet avec les amis Cédric Guérin et Damien Jubeau depuis Rennes pour aller à Search in The City Nantes. Malheureusement, Arnaud a dû déclarer forfait au dernier moment…

Mais comme nous sommes très chanceux, même sans lui nous sommes parvenus à remporter le premier prix du jeu de piste suivant les conférences. Et pourtant, ce fut semé d’embûches :

  • D’abord en devant analyser le crawl sans crawler et sans les identifiants de connexion à OnCrawl situé sur le joli post-it que l’équipe devant nous avait malencontreusement, par erreur, sans tricherie aucune… embarqué avec elle.
  • Puis, il fallait conseiller la stratégie d’une épicerie sans emballages. Pas facile pour moi qui travaille (aussi) dans une boîte qui vend des boîtes.
  • On a aussi dû jongler entre deux bombes agricoles et les mouvements de foule de la manifestation du jour.
  • Enfin, on devait apporter nos conseils à une société proposant de la musculation par électrostimulation, le tout sans connexion possible, même EDGE.

Et puis, nos examinateurs surveillants et guides dans la city étaient Daniel Roch et Vincent Lahaye, autant dire qu’on n’était pas près d’avoir un conseil pertinent. Blague à part, c’était sympa de passer ces deux heures à vos côtés, ainsi qu’avec toute notre équipe des rouges (ouais, il y avait plusieurs couleurs), toutes et tous forts sympathiques.

Conclusion, on est venu, on a tout vu et on repart (forcément avec un peu de chance) avec le premier prix, des licences OnCrawl, des licences Dareboost, des licences Yooda Insight, et moi avec une dédicace bien spéciale de l’ami Daniel.

Retour par trop tard le soir, car le lendemain, dès 6h00, c’était le départ vers le SEODawaDay à Toulouse…

Pas contre un petit partage, merci !

3 thoughts on “Search in The City : Veni Vidi Vici

  1. Arnaud YHUEL

    Vraiment déçu d’avoir raté cet event et de ne pas avoir pu participer à cette belle victoire, pour laquelle vous n’aviez nullement besoin de moi mais merci de faire comme si j’avais pu servir à quelque chose ! ;)

  2. Pink Hat

    Bravo pour la victoire, tu as fait mieux que l’année dernière ?
    Je note que tu es plus présent quand je ne suis pas là…
    Coïncidence ?

  3. Régis Post author

    Mieux ? l’an dernier on était dernier je crois.
    Je pensais que toi tu ne venais pas quand je me déplace vois-tu. Ravi d’apprendre que c’était une coïncidence alors.

Leave a reply

required